Une mega-Genferei

Le projet de traversée du lac de l’Etat de Genève combine :
  • un tracé passant par une réserve naturelle
  • une autoroute qui n’est pas incluse dans les plans de la Confédération
  • un mode de financement  (péage) qui exige une exception devant être accordée par les chambres fédérales
  • un oubli total des transports publics
  • un coût environ quatre fois supérieur à une solution alternative
Un seul de ces points suffirait à torpiller n’importe quel projet, l’Etat de Genève réussit l’exploit d’en cumuler cinq !!!
La mega-Genferei du siècle ?